Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3743 MembresCréer un compte
Découvrez travaux-agri

Le camping-car à la ferme, un partage simple et gratuit

Thumb_ferme_accueil_camping_car_tracteur
31Oct2016

Vous avez un point de vente à la ferme et un peu d’espace goudronné ? Le réseau France Passion vous propose d’inviter des camping-caristes chez vous. Aucun frais, que du bonheur à partager !

Premier réseau français d’accueil de camping-cars, France Passion fête ses 25 ans cette année. Le concept a été développé par un journaliste viticole basé à Carpentras, en partenariat avec les vignerons indépendants de France. Les producteurs accueillent gratuitement les camping-caristes dans leur ferme, et présentent leur métier. Cela ne réclame pas d'équipements particuliers, puisque les véhicules sont autonomes en eau, sanitaire et électricité. De très nombreux vacanciers se déplacent ainsi de fermes en fermes, de terroirs en sourires. Un tourisme durable et responsable, sur un mode gagnant-gagnant !

2000 étapes et bientôt chez vous ?

Le réseau France Passion regroupe presque 2000 étapes partout en France, principalement dans les régions viticoles (Alsace, Beaujolais, Bordelais…). Un partenariat avec le réseau Bienvenue à la ferme a permis de diversifier les propositions et de multiplier les points de chute. Cependant, certaines zones restent blanches et France Passion voudrait y remédier : « Nous cherchons de nouveaux producteurs partout en France. Même en montagne, même dans des lieux isolés. Les camping-caristes adorent découvrir des coins de paradis méconnus, hors des sentiers battus et des aires d’accueil sur-fréquentées », explique Mathilde Yonnet-Liberty, chargée de promotion de France Passion.

Parmi les zones ciblées : le Nord, l’Est (sauf Alsace), la Nièvre, l’Yonne (sud et ouest du département), la Haute-Savoie, l’Ain (ouest et sud-ouest), les Alpes, la Lozère, la Provence (sud), la Corse, la Haute-Garonne, le centre des Pyrénées, les Landes, la Vienne (sud), l’Indre, la Creuse, la Corrèze, l’Allier (nord et sud), le Cher (sud-est), la Loire (nord), la Bretagne (ouest), région parisienne (sud-ouest), l’Aube et la Champagne (entre Troyes et Châlons-en-Champagne).

Ce développement vise aussi à offrir un maillage touristique du territoire plus important, car les collectivités n’ont pas toujours les moyens d’investir dans des aires d’accueil aux normes.

Peu de contraintes et de belles rencontres

Pour intégrer le réseau, les producteurs doivent avoir un point de vente ou une activité à proposer. Ce peut être simplement un labyrinthe dans un champ, ou un lac de pêche ! « Le but est d’échanger autour des savoir-faire et des produits. Les producteurs de France Passion aiment recevoir et passer de bons moments avec leurs invités. Certains sont même devenus amis au fil du temps », observe Mathilde Yonnet-Liberty.

Les aménagements sont très simples : il faut prévoir 4,5 mètres sur 8 par place. Le terrain doit être accessible, stabilisé et plat. Les visiteurs restent une seule nuit et ils ne peuvent pas réserver leur place. A leur arrivée, ils présentent leur vignette France Passion et leur carte d’invité. Pour des questions de sécurité, un identifiant permet de retrouver le nom des visiteurs en cas de problème.

Les producteurs peuvent proposer jusqu’à cinq places de stationnement. Au-delà de six, le site serait classé comme un camping… « Dans notre cas, il n’y a aucune réglementation particulière car l’hébergement est gratuit. Les camping-caristes sont considérés comme des invités privés. Ce n’est donc pas nécessaire de déclarer les stationnements en mairie, ni de verser des taxes de séjour », rassure Mathilde Yonnet-Liberty.

En moyenne, les « accueillants » reçoivent 99 camping-cars par an (entre 40 et 400 selon l'accessibilité des lieux) dont un quart viennent de l’étranger. Un flux intéressant pour augmenter les ventes à la ferme, y compris en périodes creuses : « Les camping-caristes sont facilement ambassadeurs des produits fermiers qu’ils découvrent, d’autant plus qu’ils bougent beaucoup toute l'année, et s’échangent les bons plans. Certains continuent à commander leur foie-gras tous les ans au producteur qu’ils ont rencontré des années avant ! », complète Mathilde Yonnet-Liberty.

La dynamique ne risque pas de décroître, car la crise a favorisé le marché du camping-car ces dernières années. Les camping-caristes sont majoritairement des retraités avec enfants ou petits-enfants. Ils passent beaucoup de temps sur la route, et sont plutôt CSP +.

Jusqu’au 20 novembre pour s’inscrire

Toutes les étapes sont recensées dans un guide mis à jour au printemps. En achetant ce guide (29 euros), les camping-caristes adhèrent automatiquement à l’association. La prochaine édition sera disponible en mars 2017. Pour y figurer, les producteurs doivent s’inscrire avant le 20 novembre (il faut remplir un simple dossier de présentation de la ferme) et régler une adhésion de 37,92 euros HT. On peut aussi préciser dans son « invitation » les horaires d’accueil, les périodes de fermeture, les évènements à la ferme…

En savoir plus : https://www.france-passion.com (site de France Passion) ; @France_Passion (France Passion sur Twitter) ; https://www.facebook.com/France.Passion.campingcar (France Passion sur Facebook).

Contact : mail : info@france-passion.com.

Ci-dessous, photos fournies par France Passion.

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_p1190113

Jacson-Allemand Christel

Journaliste

Journaliste en milieu rural, je suis passionnée par l'élevage et les filières agricoles innovantes et originales.

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x